Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Martine Frappin
  • : Martine Frappin est candidate ps aux élections de 2008, pour le canton de Montauban-de-Bretagne. Femme de gauche avant tout, elle est particulièrement engagée dans les questions de l'environnement et du développement durable.
  • Contact

Bonjour à tous !

" Je vous encourage dès maintenant à me faire parvenir vos remarques et vos doléances, car je souhaite être la candidate du renouveau, de l'ouverture, et du dialogue. Cet espace d'échanges vous est  donc destiné et sera quotidiennement complèté gâce à votre participation."
Merci à vous
                                                                                                                      Martine F.

10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 19:51

L'information arrive de toute part.

En Avril 2011: Les plantes médicinales seront interdites dans l’UE !

Disparition programmée de l'homéopathie, la phytothérapie, la gemmothérapie, les plantes de Médecine chinoise, l'herboristerie, l''aromathérapie, extraits de plantes, eaux florales, élixirs, macéras, oligo-thérapie pour les faire rentrer dans la Pharmacie  

 

Grande victoire pour l’industrie pharmaceutique : Les plantes médicinales bientôt interdites dans l’UE C’est quasiment fait. Nous allons voir disparaître les préparations à base de plante, ainsi que la possibilité pour les herboristes de les prescrire.



Si vous aussi  y êtes sensible je vous encourage à  aller signer la pétition et À  faire suivre cet Émail À  vos contacts.

Adresse de la pétition : http://www.lapetition.be/petition.php?petid=8350
 
Pétition : Pour la liberté en matière de thérapeutique des malades et des médecins

Pour aller sur le site et mettre un commentaire

http://www.votresante.org/suite.php?dateedit=1285910864

Pour info : détails ci-dessous

Grande victoire pour l’industrie pharmaceutique : Les plantes médicinales bientôt interdites dans l’UE

L’industrie pharmaceutique, qui depuis quelques décennies tente d’éliminer toute concurrence, a presque atteint son but. Le 1 avril 2011—dans moins de huit mois—pratiquement toutes les plantes médicinales seront illégales dans l’Union Européenne. L’approche adoptée aux États-Unis est un peu différente, mais a le même effet dévastateur. Les gens sont devenus des réceptacles pour toutes les cochonneries que l’industrie pharmaceutique et l’agrobusiness choisit de déposer, et nous n’avons d’autre choix que de payer le prix qu’ils demandent.

L’industrie pharmaceutique et l’agrobusiness sont presque arrivés à contrôler chaque aspect de notre santé, depuis la nourriture que nous mangeons jusqu’à la façon dont nous nous soignons quand nous sommes malades. Soyez-en sûrs : cette prise de contrôle prendra tout ce qu’il reste de notre santé.

 Dès le 1er avril prochain

Dans un des pires poisson d’avril de tous les temps, la directive européenne pour les produits à base de plantes médicinales traditionnelles (THMPD) a été décrétée le 31 mars 2004.(1) Elle réglemente l’usage des produits à base de plante qui étaient auparavant librement échangés.

Cette directive demande à ce que toutes les préparations à base de plante soit soumises au même type de procédure que les médicaments. Peu importe si une plante est d’un usage courant depuis des milliers d’années. Le coût de cette procédure, estimé à 90 000 à 140 000 euros par plante, est bien au-delà de ce que la plupart des fabricants peuvent payer, et chaque plante d’un composé doit être traitée séparément.

Peu importe si une plante utilisée depuis des milliers d’années est sans danger et efficace. Elle sera considérée comme un médicament. Bien sûr, les plantes sont loin d’être des médicaments. Ce sont des préparations faites à partir de sources biologiques. Elles ne sont pas nécessairement purifiées, car cela peut modifier leur nature et leur efficacité, comme pour tout aliment. C’est une distorsion de leur nature et de la nature de l’herboriste de les prendre pour des médicaments. Cela, bien sûr, ne compte pas pour le monde pharmaceutique européen contrôlé par Big Pharma, qui a gravé le corporatisme dans le marbre de sa constitution.
 Le Dr. Robert Verkerk de l’Alliance for Natural Health, International (ANH) décrit le problème qui se pose si l’on demande à ce que les préparations à base de plantes répondent aux mêmes normes de conformité que les médicaments :
> Faire passer un remède classique à base de plante provenant d’une culture médicale traditionnelle non-européenne au travers du système d’autorisation de mise sur le marché de l’UE s’apparente à faire passer une cheville carrée dans un trou rond. Le système de régulation ignore les traditions spécifiques et n’est donc pas adapté. Une adaptation est requise de toute urgence si la directive est discriminatoire à l’égard des cultures non-européennes et viole par conséquent les droits de l’homme.(2)

 
Le droit commercial

Pour mieux comprendre comment cela peut se produire, il faut savoir que les lois du commerce ont été au centre des initiatives visant à mettre tous les aspects de l’alimentation et la médecine sous le contrôle de l’industrie pharmaceutique et de l’agrobusiness.

Si vous avez suivi ce qu’il s’est passé aux Etats-Unis concernant le lait cru et la Food and Drug Administration (FDA) qui déclare que les aliments se transforment par magie en médicaments quand on affirme qu’ils sont bons pour la santé, vous avez pu remarquer que la Federal Trade Commission (FTC) a pris part au processus.
>
> Les aliments et les médecines traditionnelles sont considérés comme des questions commerciales plutôt que comme une question de droits de l’homme. Cela place les désirs des grandes corporations, plutôt que les besoins et désirs des gens, au centre des lois sur les aliments et plantes. C’est cette distorsion qui transparaît dans les déclarations outrageusement absurdes de la FDA, affirmant par exemple que les Cheerios (des céréales de petit-déjeûner) et les noix sont presque des médicaments simplement parce qu’on dit que c’est bon pour la santé.
 
Le but de tout cela est de sécuriser le monde pour le libre-échange des multinationales. Les besoins et la santé des gens ne rentrent tout simplement pas en considération.


> Comment combattre cette intrusion sur notre santé et notre bien-être
>
> Ce n’est pas chose faite, du moins, pas tout à fait. Si vous tenez aux plantes, et si vous vous souciez des vitamines et autres suppléments, agissez s’il vous plait. Même si ces questions vous semblent sans importance, pensez aux gens pour qui ça l’est. Doit-on leur interdire le droit au traitement médical et aux soins de santé de leur choix ?

L’ANH lutte activement contre ces intrusions. Ils vont actuellement devant les tribunaux pour tenter de stopper la mise en application de la THMPD. Nous ne pouvons qu’espérer qu’ils réussiront, mais l’histoire récente montre qu’aucune manœuvre légale ne peut s’opposer à ce rouleau compresseur. Nous ne pouvons pas nous asseoir et attendre les résultats de leurs efforts. Nous devons voir leurs efforts comme faisant partie d’un tout, dans lequel chacun de nous joue un rôle.

C’est à vous—à chacun d’entre vous—d’agir. Envoyez une lettre ou un message à votre député Européen en déclarant, en termes non équivoques, que vous soutenez fortement l’action de l’ANH pour stopper la mise en application de la THMPD et que vous espérez qu’ils vont aussi prendre position pour les droits des gens à choisir leurs remèdes médicinaux.

Imaginez-vous devant vos enfants ou petits-enfants vous demandant pourquoi vous ne l’avez pas fait. Comment allez-vous leur dire que leur bien-être ne vous intéressait pas ? Comment allez-vous leur dire que regarder la dernière émission de télé-réalité importait plus que de consacrer quelques instants à écrire une simple lettre ?
C’est seulement en luttant activement que cette farce contre votre bien-être peut être stoppée. Notre droit à protéger notre santé et celle de nos enfants est sur la balance. Si vous vous souciez du bien-être de vos enfants et petits-enfants, vous devez agir. Exprimez-vous, car maintenant, c’est le moment de vérité. Vous pouvez rester assis et ne rien faire, ou vous pouvez vous exprimer.

Et après l’avoir fait, parlez-en à toutes les personnes que vous connaissez. Dites-leur qu’il est temps d’agir. Il n’y a vraiment pas de temps à perdre.

NewsOfTomorrow
Transmis par le Dr Hervieux
30.09.2010
(Source : Gaia-health, par Heidi Stevenson, trad. NewsOfTomorrow.org, 12 sept. 2010)
C’est quasiment fait. Nous allons voir disparaître les préparations à base de plante, ainsi que la possibilité pour les herboristes de les prescrire.


Repost 0
Published by Martine Frappin - dans La prévention des maladies
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 19:56
Ass. La Bonne Assiette
49 Rue Pierre Corneille / 35000 Rennes
02 99 32 18 87   www.bonneassiette.org


Bonjour,

L'association la bonne assiette organise une journée  qui promet d'être très intéressante et sympathique !  

< div>En forme ?   De l'immunité à la longévité !

Le samedi 7 novembre de 9h30 à 17h : conférences avec Bernard Aubrée + atelier cuisine avec Hubert Jouan, repas et collation. Le tout pour 21 € (adhérents) (25 autres, réduit : 15€). Bernard Aubree est réputé à Rennes pour avoir tenu la Pharmacie St Hélier. L'an passé, nous l'avions invité pour une conférence : il avait été très apprécié.

Le détail sur notre site : http://www.bonneassiette.org/prochainement/index.html

Inscription à hubert.jouan@laposte.net ou 02 99  32 18 87.
Le règlement de la journée se fera sur place (25 €, 21 € pour les adhérents, 15 € étudiants rsa). Pas de tarif à la demi-journée.
Lieu : Maison de la Binquenais, place Bir Hakeim (à 2 pas de boulevard Emile Combes, en face du Lycée Ste Thérèse)

La veille : conférence exceptionnelle de Christain Vélot, 19h45 à la Fac de Villejean. "Faut-il avoir peur des OGM ?"

 
Repost 0
Published by Martine Frappin - dans La prévention des maladies
commenter cet article
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 19:16

Les Clowns à l'hôpital sont guéris... mais en convalescence !
Merci à vous qui nous avez aidés à nous refaire une santé en 2008 !
Les enfants et les personnes âgées ont encore besoin de nous (et donc de vous  ! ) en 2009 ...
aidez-nous à continuer de donner de la Joie...
Rappel :
la réduction d'impôts est déduite directement du montant de l'impôts ! Donc si vous payez des impôts c'est en moins, et si vous n'en payez pas vous percevez un crédit d'impôts !

Cliquez ici avec le bouton droit pour télécharger les images. Pour protéger la confidentialité, Outlook a empêché le téléchargement automatique de cette image à partir d'Internet. clown hopital enfant

Alors, oui ! Passez à l'action à travers nous
et en choisissant la ville que vous voulez soutenir
parmi les 10 où nous intervenons en France.


Merci d'avance pour votre soutien un click ci-dessous


http://www.clown-hopital.com/

 

 

* * * * * * *

Une question? Un message? Une remarque?
 


Tél : (+33)6 27 59 65 18 - Fax : (+33)4 86 17 24 95 

Repost 0
Published by Martine Frappin - dans La prévention des maladies
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 22:36
Hiver :
Il faut manger les aliments tièdes, chaud, épices et herbes de préférence pour lutter contre l'agression du froid extérieur. Mais il ne faut pas oublier un peu de salade et légumes frais pour équilibrer votre apport de yin et  yang. Les soupes, ragoûts et plats de légumes secs agrémenter de noix vous permettront de constituer des réserves et de tonifier vos reins.

Les aliments chauds protègent du froid :
L'ail, le poivre, la noix de muscade, le piment exercent un effet thermique évident (ils augmentent le yang).
La capacité de fonctionnement d'un organe se trouve altérée lorsqu'il manque de chaleur (mauvaise circulation de l'énergie). Il est alors indispensable de consommer des mets chauds en période froide afin de maintenir l'énergie circulante dans nos organes.
Attention cependant de ne pas consommer un vin chaud avant de braver le froid. En effet, ce dernier vous réchauffera et ouvrira les ports de votre épiderme pour évacuer cette chaleur. Or, une fois dehors, le froid rentre alors plus facilement dans votre organisme.

Les aliments tièdes stimulent l'activité :
Les aliments tièdes sont les suivants : poireaux, oignons, gingembre frais, coriandre, marjolaine, café . De part leur effet stimulateur, ils vous aident à lutter contre le froid et leur consommation est donc vivement conseillée en période hivernale.
Leur ingestion produit de la chaleur et permet d'éliminer les toxines. Notamment les bouillons de viandes ou les soupes de légumes qui vous apportent énormément de chaleur après leur ingestion.
----------------------
hé oui !
on les trouve encore ces crampons que nous avions durant notre enfance, fixés avec une élastique ou une sangle, que l'on fixe sur nos chaussures, les jours de verglas.
voir le lien ci-dessous!

http://www.manutan.fr/environnement-protection-et-securite/equipements-de-protection-individuelle/accessoires-chaussures/crampons-antiverglas_MDL1780-6.html?WT.mc_id=catalogueffiliation

-----------------------
LES OISEAUX EN HIVER    -   voir article sur le lien  http://www.lpo.fr/hiver/doc/DossierDePresseSOSnet.pdf

S.O.S. oiseaux en hiver page 2
Caroline Idoux
Attachée de presse LPO
Tél. : 01 53 58 58 38 - Fax : 01 53 58 58 39
Caroline.idoux@lpo.fr

RÉSUMÉ
En hiver, les oiseaux consacrent la quasi-totalité de la journée à rechercher de la nourriture, notamment pour
résister au froid. Une tâche difficile, freinée par la température elle-même, la raréfaction des insectes et des
graines, et l'apparition de la neige et du verglas qui masquent les ressources alimentaires. Les jours étant
également plus courts, les oiseaux ont alors moins de temps pour trouver leur ration quotidienne.
En hiver, l'homme peut rendre la vie des oiseaux plus douce en donnant un petit coup de pouce à la nature.
Mangeoires et distributeurs d'eau peuvent facilement être installés dans les jardins comme sur les balcons.
Mais attention, toute nourriture n'est pas bonne à donner aux oiseaux et contrairement aux idées reçues,
certains aliments comme le riz cru peuvent être dangereux.
De son côté, l'oiseau trouve des techniques différentes de résistance, en jouant notamment sur la
thermorégulation. Les oiseaux peuvent également se rassembler pour mieux résister au froid, ou encore
mettre en action des stratégies citadines de rassemblement, notamment sur les bouches de métro.
Ce dossier vous permettra d'appréhender, en quelques pages, l'univers des oiseaux en hiver, et vous donnera
également des informations sur la façon dont l'homme peut les aider à traverser, sans trop de dommages,
cette saison difficile. Mais en aucun cas les mangeoires et les refuges ne doivent se substituer à la nature.
Il s'agit juste de lui donner un coup de pouce.
La LPO : agir ensemble pour les oiseaux et les hommes
Née en 1912, la LPO se compose de délégations, groupes, relais et antennes réunis autour d'une
association nationale reconnue d'utilité publique depuis 1986, comptant plus de 35 000 membres.
La LPO est le représentant officiel de BirdLife International en France depuis 1993.
La Ligue pour la Protection des Oiseaux a pour but "la protection des oiseaux et des écosystèmes
dont ils dépendent et, en particulier, la faune et la flore qui y sont associées", et plus globalement la
biodiversité. Elle réalise des actions avec ses membres, ses abonnés, ses donateurs, ses sympathisants
et la contribution active de milliers de bénévoles.
Les orientations 2001-2005 de la LPO participent à la stratégie de conservation des oiseaux et de
leurs milieux qu'anime BirdLife International au niveau européen et mondial.
Les valeurs que nous partageons nécessitent une communication tant au sein de l'association
qu'auprès des populations locales et des autres acteurs de la société que nous considérons comme
des partenaires.
Repost 0
Published by Martine Frappin - dans La prévention des maladies
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 16:51
Aujourd'hui, nous disposons d'infiniment plus de données sur les causes probables de l'épidémie de cancer moderne que nos ancêtres n'en disposaient à propos du choléra. Le Fonds international de recherche sur le cancer a conclu, dans son rapport de 2007, que "la plupart" des cas de cancer dans les sociétés occidentales pourraient être évités en changeant nos modes de vie :
1. - 40 % par des modifications de l'alimentation et de l'activité physique (consommer plus de légumes et de fruits, moins de sucre, moins de viande rouge ; marcher régulièrement ou faire 30 minutes d'exercice physique, six fois par semaine) ;
2. - 30 % par l'arrêt du tabac ;
3. - et 10 % par la réduction de la consommation d'alcool.
Il existe aussi maintenant des donnés précises montrant que certains aliments, comme
1. le brocoli,
2. les choux,
3. l'ail,
4. les oignons,
5. le curcuma
peuvent aider directement à tuer les cellules cancéreuses et réduire la croissance des nouveaux sanguins dont elles ont besoin pour se développer en tumeurs menaçantes.
La réduction des produits chimiques cancérigènes abondamment présents dans notre environnement moderne (pesticides, estrogènes, benzène, PCB, alkylphénols des produits nettoyants, parabènes dans les cosmétiques et les shampoings, phtalates dans les plastiques, etc.) pourraient également contribuer au recul du cancer, comme le reconnaît désormais une commission de l'INSERM sur "cancer et environnment".
En négligeant d'investir dans les recherches et les programmes préventifs qui découlent de ces faits scientifiques établis, en refusant même d'en discuter, nous créons un sentiment d'impuissance vis-à-vis du cancer. La plupart des gens continuent de voir le cancer comme une sorte de roulette russe génétique, alors qu'il n'en est rien. Face au cancer, nous devons certes éviter de donner de faux espoir, mais nous devons lutter encore plus énergiquement contre le faux désespoir.
Il est temps de pousser notre société, et chacun d'entre nous, à affronter dès aujourd'hui les causes de cette épidémie moderne.
David Servan-Schreiber, psychiatre, professeur de psychiatrie, Université de Pittsburgh, auteur de Anticancer (Robert-Laffont, 2007).
Repost 0
Published by Martine Frappin - dans La prévention des maladies
commenter cet article