Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Martine Frappin
  • : Martine Frappin est candidate ps aux élections de 2008, pour le canton de Montauban-de-Bretagne. Femme de gauche avant tout, elle est particulièrement engagée dans les questions de l'environnement et du développement durable.
  • Contact

Bonjour à tous !

" Je vous encourage dès maintenant à me faire parvenir vos remarques et vos doléances, car je souhaite être la candidate du renouveau, de l'ouverture, et du dialogue. Cet espace d'échanges vous est  donc destiné et sera quotidiennement complèté gâce à votre participation."
Merci à vous
                                                                                                                      Martine F.

22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 22:52

venez découvrir le Yoga du Rire

 

chez Martine RUE - BIDRON

animatrice agréée de l'Ecole Franco-Américaine

 

le mercredi de 20 H à 21 H

 

1ère séance gratuite

5 euros la séance

 

tél: 02 99 07 14 09

ou : 06 66 55 65 04

 

n° de siret : 531 329 829 000 18

Repost 0
Published by Martine Frappin - dans Le bien être corporel
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 22:48

Le site sur le cancer du sein

quan vous cliquez sur ce site chaque jour vous augmentez le quotat de dons d'au moins une mammographie gratuite chaque jour pour une femme qui n'a pas le privilège d'avoir ce service gratuit. 


Ça prend moins d'une minute à faire ce geste.

Allez sur le site inscrit plus bas et cliquez sur 'Click here to give it's free'.

C'est un rectangle rose en haut dela page. Cegeste ne vous coûtera rien. Leurs 'sponsors' d'entreprise et annonceurs utilisent le nombre de visites quotidiennes pour faire don de la mammographie en échange de publicité.

Voici le site Internet !  http://www.thebreastcancersite.com/clickToGive/home.faces?siteId=2  


 Faites passer ce message à vos amis(es) aujourd'hui même et dites à vos 10 contacts de le dire à 10 de leurs contacts.

Repost 0
Published by Martine Frappin - dans Le bien être corporel
commenter cet article
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 22:04
Nos parents dont certains ne voyaient jamais le médecin, avaient appris à se soigner avec des remèdes naturels et peu couteux, on pourrait les appeler les "caliment".

La Toux

Qui n'a de souvenir d'avoir préparé des carottes que l'on grattait,
après les avoir lavées,
on creusait l'intérieur
on y mettait du sucre,
lorsque le matin le sirop avait remplacé le sucre (sucre fondu et jus de la carotte)
on buvait ce mélange exquis, pour soigner les maux de gorge, la toux,

c'était souverain,
ça tenait de la préparation magique, et de la cuisine.
Des recettes comme celles là, on en avait pour tous les maux, si on pouvait éviter d'appeler le mécecin, notre maman était contente. Nous apprenions soigneusement ce savoir de nos ainés.
Je me souviens d'une recette de ma grand mère Léontine, 
pour soigner le mal de gorge:
il fallait mettre dans un ramequin, "un rabolquin" disait ma fille, lorsqu'elle était petite,

Le Mal de gorge

du jus de citron,
une pincée de sel,
une cuillère de miel,

On faisait des gargarismes avec ce mélange, oh combien délicieux!, (j'ai toujours aimé le citron) et on finissait par tout avaler, de toute façon la vitamine C est un remède souverain pour les maux de gorge, surtout ne pas chauffer le mélange cela tue les vitamines.
Les habitants du Magrheb ajoutent de la muscade moulue (ne pas en donner aux enfants) et du poivre en poudre, ne pas lésiner sur la muscade (propriétés adoucissantes)
certains ajoutent aussi des clous de girofles, (propriété bactéricide, un des composant des préparations chez les dentiste), mon fils m'a ramené
un distributeurde girofle en poudre de Hollande), sinon pulvériser les clous avec le mixer.

Actuellement, je fais évaporer des huiles essentielles de thym, menthe, girofle, cannelle, lavande dès les premiers symptômes, si on n'a pas d'évaporateur, on peut mettre quelques gouttes dans une casserole d'eau et mettre à chauffer sur le feu.
le mettre en marche quelques secondes dans une chambre avant le coucher, l'air est assaini et embaume, y ajouter quelques gouttes d'huile essentielle de lavande en cas d'insomnie.
On peut utiliser lextrait de pépin de raisin, (dans les boutiques biologiques) pour :
- les Angines (10 gouttes de pépin de pamplemousse, diluées dans une tasse d'eau tiède. Se gargariser 5 à 6 fois par jour. Utiliser en même temps l'extrait en interne: entre 3 et 15 gouttes dans un verre d'eau ou, si trop acide, un verre de jus de fruits 2 à 3 fois par jour. Commencer par 3 gouttes et augmenter progressivement la dose)
- la Toux (Gargarismes plusieurs fois par jour avec une solution de 10 gouttes dans un verre d'eau tiède + utilisation en interne (v. angine)
- les Laryngites (même solution que pour la toux, 3 x par jour)

Pour les furoncles, mon père en avait cherché en vain, lorsque j'étais petite, pour soigner un furoncle à un genoux, (hélas ce n'était pas la saison), il faut appliquer une feuille de "nombril de Vénus",

Recette pour les furoncles:
cueillir une feuille de Nombril de Vénus
laver la feuille,
enlever la pellicule du dessus,
la beurrer avecdu saindoux
l'appliquer sur le furoncle,

maintenir le tout, soit avec un pansement, soit avec une bande,
normalement le furoncle doit percer(la plante contient de la vitamine C).

Le" Nombril de Vénus" c'est une petite plante grasse tapissante à feuilles rondes (ombellifère) qui pousse dans les vieux murs humides, le long des margelles de puit, voir photo.

Il est bien entendu qu'il faut consulter le médecin si les symptomes persistent, en cas de toux prolongée et en cas de fièvre.

Vous pouvez me laisser vos commentaires pour ces recettes.
Repost 0
Published by Martine Frappin - dans Le bien être corporel
commenter cet article
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 23:06
Pratiquement chaque femme aimerait préserver le plus long temps possible sa beauté, la souplesse de son corps, le charme de sa peau et la grâce de ses mouvements. En poursuivant ce but la belle moitié de l'humanité a recours aux exercices dans les salles de sport, aux régimes plus ou moins épuisants. Ces moyens donnent leurs fruits pour quelque temps, mais ils restent lassants et fatigants. Mais il y a plusieurs milliers d'années, en Orient, on a trouvé un moyen pour préserver la jeunesse et la beauté, qui n'oblige pas à accabler son corps avec des entraînements difficiles, mais qui procure la joie et le plaisir à celle qui le pratique et à ceux qui la regardent.
La danse orientale améliore non seulement la santé physique d'une femme, mais elle a aussi de l'influence sur son bien-être psychologique. Ça s'explique par le «travail» de tous les centres énergétiques. Une femme commence à être plus sûre d'elle-même, à croire à son attirance qui ne dépend pas de l'âge ou du physique.

La danse peut aider à installer plus d'harmonie dans sa vie privée et intime, à enlever la nervosité et le tendu de ses relations avec les autres.
La technique de la danse orientale a beaucoup de petits secrets. L'un de ces secrets, entre autres, c'est l'exécution de tous les mouvements dans un état de mollesse corporelle. Une bonne danseuse possède une plastique fluide dans le corps. Avec chaque mouvement, elle modèle son corps comme si elle était faite d'argile. L'acquisition de la méthode de relaxation, de l'alternance de tension et de relâche dans les muscles pendant l'exécution des enchaînements entraîne le corps pour supporter des efforts durables et variés.
La danse augmente le tonus du corps, l'alternance des éléments de la danse arabe - de mouvements fluides, plus brusques et de tremblements - rend les muscles et les ligaments plus souples. Le tremblement joue le rôle d'un massage unique des organes génitaux, de l'intestin, et aussi des seins qui permet d'empêcher la stagnation sanguine dans les organes et les tissus, d'améliorer la circulation du sang et le péristaltisme de l'intestin.

La danse active pratiquement tous les niveaux de la colonne vertébrale, renforce les muscles du dos et de la région lombaire. Le maintien s'améliore, le dos voûté disparaît, les mouvements sont plus gracieux. La particularité de cette danse, c'est qu'on fait les mouvements sur les genoux souples, fléchis, c'est qui permet de diminuer l'effort dans les articulations de la cheville et du genou.
Les mouvements des bras et des épaules renforcent les muscles intercostaux et de la poitrine, ce qui aide à préserver pour des longues années de jolies formes au torse.
La danse à long terme corrige la silhouette, souvenez-vous du standard oriental de la beauté : une taille fine, une poitrine développée, des hanches rondes. La danse orientale favorise un re-modelage de la silhouette selon ce type de figure, le corps change. Ce n'est que le bienfait visible qui attire surtout les débutantes. Mais qu'est-ce qui nous pousse à poursuivre ce chemin une fois que la technique est acquise ?
La nature créative est propre à l'esprit féminin. La danse arabe propose tout un champ pour se réaliser et pour ouvrir son potentiel intérieur. Tout commence par l'acceptation de soi-même, particulièrement de son corps et de son apparence. Acceptez-vous telles que vous êtes et vous accepterez ceux qui sont autour de vous. Plus on apprivoise la technique de la danse, plus l'image de soi-même change pour le mieux. On commence à comprendre que la vraie beauté extérieure d'une femme est une réflexion de ses états intérieurs. Le fait d'être unique et incomparable est souligné dans la danse orientale. Les éléments de base faits par des femmes différentes font une impression différente, chacune donne quelque chose d'elle selon sa manière d'être. Plus une femme a une image valorisée d'elle-même, plus elle devient libre, intéressante pour son entourage et pour elle-même. Elle commence à comprendre sa singularité, et le monde se met à briller de milles couleurs. Après quelques mois de cours, une fois que les éléments de base sont acquis, chacune peut créer sa propre danse qui reflétera sa perception du monde. La possibilité de créer donne le début de son développement spirituel harmonieux.
Chaque danse doit avoir un contenu, parce que l'histoire qui est derrière est aussi importante que la partie technique.
La danse peut donner aux spectateurs une idée de beauté et d'harmonie qu'ils n'ont pas dans leur vie quotidienne. En ce moment, beaucoup d'importance est attachée à la personnalité de la danseuse. Quel est son monde intérieur ? Quelles sont ses valeurs ? Le temps vient pour chaque danseuse de se poser ces questions. On ressent alors un besoin constant d'apprendre de nouvelles choses, de perfectionner celles qu'on a déjà.
Il est curieux qu'on puisse apprendre du nouveau à son propre sujet. Par exemple, au sujet de ses complexes... Peu de gens savent que le blocage dans la partie haute du corps peut indiquer de la difficulté dans la communication ouverte et chaleureuse avec les autres, le blocage au niveau du bassin peut donner un indice sur la sexualité déprimée. Pour résumer, la danse orientale n'est pas qu'un amusement, c'est un phénomène. Ce n'est pas par hasard qu'on l'appelle « la danse de la joie ». Cette danse belle et complexe ne tolère pas que l'on fasse quelque chose contre soi, sans plaisir. Chaque mouvement doit provoquer un plaisir physique. On ne doit rien faire à contrecœur ou malgré la fatigue, comme on le fait dans une salle de sport ou dans la danse sportive. Un tel effort détruirait toute la philosophie intérieure de la danse orientale.
Aujourd'hui on peut conditionnellement distinguer trois parties dans la danse orientale. C'est le taqsim, la danse elle-même et le tremblement. Taqsim est dansé sur une musique lente, un solo ou une improvisation d'un musicien au début ou au milieu du morceau, la danseuse reste sur place et danse avec son corps. La danse elle-même a beaucoup d'éléments, la musique est rythmée et entraînante. Le tremblement, c'est une vibration dans tous le corps ; ou dans ses parties isolées, qui est créée par le travail des genoux, des épaules ou des muscles des cuisses et des fessiers. L'improvisation est à la base de cette danse.
Ne vous découragez pas si vous n'arrivez pas tout de suite à danser comme votre professeur. Pour apprendre cet art il faut du temps, de la volonté, de la persistance et du suivi. Mais le résultat vous récompensera pour tous ces efforts.

Repost 0
Published by Martine Frappin - dans Le bien être corporel
commenter cet article