Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Martine Frappin
  • : Martine Frappin est candidate ps aux élections de 2008, pour le canton de Montauban-de-Bretagne. Femme de gauche avant tout, elle est particulièrement engagée dans les questions de l'environnement et du développement durable.
  • Contact

Bonjour à tous !

" Je vous encourage dès maintenant à me faire parvenir vos remarques et vos doléances, car je souhaite être la candidate du renouveau, de l'ouverture, et du dialogue. Cet espace d'échanges vous est  donc destiné et sera quotidiennement complèté gâce à votre participation."
Merci à vous
                                                                                                                      Martine F.

27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 00:40
"LES JOURS HEUREUX" TOUJOURS A L'AFFICHE
Engagez-vous !
 
Succès de la journée du 23 février sur le CNR.
Nous étions des centaines ce dimanche.
Nous atteignons maintenant 4000 spectateurs.
Nous disposons de plus de 40 pages de notes qui rapportent les débats d'après projections.
Tout cela fût travaillé ce dimanche et nous mettons en ordre ces nouveaux travaux.
 
Il y aurait bien de quoi être très satisfait si notre but avait été d'assurer une audience maximum au film.
Or là n'était pas notre idée.
    Nous voulions beaucoup plus :
                                - Faire connaitre les idées du CNR.
                                - Faire savoir que c'est son programme qui nous a assuré les années de paix et de cohésion                                                             sociale connues après guerre jusqu'aux années 80.
                                - Permettre aux citoyens de connaitre leur propre histoire et de prendre exemple sur ces                                                                     extraordinaires résistants pour empêcher que la loi de la concurence et du profit ne                                                                 fasse encore reculer nos droits sociaux et économiques.
 
De ce point de vu, Rennes s'est mis en mouvement mais il reste encore beaucoup à faire.
 
Que pouvons nous vouloir de plus ?  
Que beaucoup d'autres citoyens de notre ville et d'ailleurs découvrent cette part capitale de leur histoire qui, pourtant, reste méconnue sinon cachée (ceci expliquant surement cela).
 
Nous estimons que 10 000 spectateurs est le socle à partir duquel
 la force de la fraternité du CNR sera audible dans notre cité.
 
C'est pourquoi nous vous appelons a agir
avec plus d'engagement encore
pour faire connaitre ce film
 qui reste à l'affiche
 pour la 16ème semaine consécutive ! (fait unique en France)
 
 
DIMANCHE 2 MARS A 17H 30
au cinéma Arvor
suivi d'un débat.
 
Vous aussi résistez concretement à la finance.
Soyez engagés vers des jours meilleurs.
Travaillez a élargir encore le nombre des optimistes 
Il y a trop de souffrance, de misère et de...richesses !
Notre avenir doit nous appartenir, ne le laissons pas entre d'autres mains.
Rassemblons-nous autour des valeurs du CNR !
Repost 0
Published by Martine Frappin - dans Les Droits de l'Homme
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 14:53
NOUVELLE ETAPE POUR "LES JOURS HEUREUX"

La dynamique qui s'est développée autour du film ne faiblit pas, au contraire.
Le "bouche à oreille" ne cesse de fonctionner.

La qualité des débats, après les projections,
    le nombre très conséquent de propositions faites, montrent la volonté partagée de réaffirmer les principes du CNR et de         ne plus subir la règle des néolibéraux. 
 
Mme Thatcher disait qu'"il n'y a pas alternative" à la concurence économique
 et à ses désastreuses conséquences sociales.
Cela est faux !
  
Nous voulons un monde de coopération et de solidarité.

C'est pourquoi la réussite des "Jours Heureux" à Rennes (et ailleurs) amène le collectif
de soutien au film a proposer une
 
nouvelle étape le
DIMANCHE 23 FEVRIER 2014
(Voir la PJ.)
Repost 0
Published by Martine Frappin - dans Les Droits de l'Homme
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 16:49

Droit des apprentis

 

http://vosdroits.service-public.fr/F11248.xhtml

 

Elections 2012

 

Les élections professionnelles dans les très petites entreprises, une première en France, auront lieu entre les 28 novembre et 15 décembre 2012 pour y mesurer l’audience syndicale. Points clés et calendrier.

 


 

CFDT

 

http://www.tpeelection2012.fr/les-elections/

 

CGT

Droit des apprentis

http://www.tpe2012.cgt.fr/IMG/pdf/Apprentis.pdf

 

Sommaire
Édito ........................................................................................................................................p.4
Préambule : Bouger avec la CGT......................................................................................p.5
Guide
I - Qu’est ce qui te protège ?................................................p.7
Le Code du travail..........................................................................................p.7
Les Conventions collect ives..................................................................p.7
II - Tes droits ..................................................................................p.8
Ton entrée en apprentissage.................................................................p.8
Ton contrat........................................................................................................p.8
Ta formation......................................................................................................p.8
- Gratuité de la formation..............................................................................................p.9
Ton salaire.........................................................................................................p.9
- Dispositions particulières...........................................................................................p.9
- Tes avantages en nature...........................................................................................p.13
- Impôt sur le revenu.....................................................................................................p.13
- Apprenti(e) mineur(e) chez un de ses parents....................................................p.13
- En cas de redoublement............................................................................................p.13
ton temps de travail................................................................................. p.13
- Peut-on t’obliger à travailler de nuit ?...................................................................p.14
- Ton temps de pause....................................................................................................p.14
- Ton repos journalier et ton repos hebdomadaire..................................................p.14
- Tes jours fériés.............................................................................................................p.14
- L’exception du 1er Mai.................................................................................................p.15
- Ton droit à congés pour préparer tes examens..................................................p.15
- Tes congés payés........................................................................................................p.15
Tes conditions de travail...................................................................... p.15
- Travaux interdits ou dangereux...............................................................................p.16
- Rupture et fin du contrat d’apprentissage...........................................................p.17
Les droits à Chômage............................................................................... p.18
Droit à une carte d’étudiant des métiers.................................. p.19

 

 

 

Repost 0
Published by Martine Frappin - dans Les Droits de l'Homme
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 14:32

Aux jeunes, je dis,

Indignez vous, regardez autour de vous, vous y trouverez les thèmes qui justifient votre indigantion _ le traitement fait aux immigrés, aux sans-papiers, aux roms.

vous trouverez des situations concrètes qui vous amènent à donner cours à une action citoyenne forte. Cherchez et vous trouverez!   Stéphane Hessel.

Les libéraux insultent Stéphane Hessel par Jean-Emmanuel Ducoin

lire sur http://www.humanite.fr/09_01_2011-les-lib%C3%A9raux-insultent-st%C3%A9phane-hessel-par-jean-emmanuel-ducoin-461852

 

De quoi le succès d’un livre est-il le signe ? Et à partir de quel moment peut-on, doit-on considérer qu’il échappe à son auteur pour devenir un phénomène 
de société intergénérationnel s’affranchissant de tous les codes en vigueur ? Depuis peu, le monde de l’édition et le petit microcosme parisien de toute l’intelligentsia médiacratique ne cessent de nous exprimer leur incrédulité – doublée d’une cynique stupéfaction. En cause, l’incroyable destin du petit opuscule façon coup de poing publié par Stéphane Hessel, qui, à quatre-vingt-treize ans, jouissant d’une popularité au zénith, a d’ores et déjà touché le cœur et les tripes de 500.000 acheteurs. Vous avez bien lu : Indignez-vous! (32 pages, 3 euros), qu’une petite maison d’édition du sud de la France (Indigène) a courageusement osé diffuser, affiche désormais l’un des tirages record de ces dernières années.

Après une première sortie assez confidentielle, 850.000 exemplaires sont à ce jour sortis des imprimeries. Sachez-le : tous se vendront, signe d’une époque moins consumériste et individualiste qu’on ne le croit. Car pour une fois, le public en masse n’a pas attendu les sacro-saintes et habituelles prescriptions des éditocrates pour anticiper un engouement indépendant et authentiquement engagé.

Cette sincérité d’achats spontanés a rencontré une autre sincérité : celle de Stéphane Hessel. Pour son parcours, sa ténacité, ses combats, son universalité jamais démentie.

Tandis que l’époque nous convoque quotidiennement dans l’imposture des postures, dans la connivence du fric des copains et des coquins, dans la fabrique des répliques toutes faites et des fausses idoles télédiffusées, Stéphane Hessel nous rappelle tous à la citoyenneté et à l’honneur de notre pays: «L’actuelle dictature internationale des marchés financiers, écrit-il, menace la paix et la démocratie. (…) Nous appelons les jeunes générations à faire vivre, transmettre, l’héritage de la Résistance et de ses idéaux. Nous leur disons: prenez le relais, indignez-vous!»

Le croyez-vous ?

Cet homme en colère, qui a connu la Résistance, les camps, le secrétariat général de l’ONU avant de devenir diplomate, lui qui fut associé à la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme, se voit depuis quelques jours raillé, critiqué, vilipendé, caricaturé… insulté.

Des chroniqueurs du Figaro aux blogs du Monde, en passant par Causeur.fr ou l’Express, accrochez-vous bien… petit florilège.

Ainsi donc, puisque «l’indignation est le leitmotiv» de ce court livre et puisque «ceux qui l’achètent y voient un programme d’action, un bréviaire», il y aurait de quoi être «consterné tant le contenu manque de contenu». Certains l’admettent pourtant : «Qui pourrait décemment s’opposer aux grands principes, aux grands idéaux et aux grandes idées qui sont énoncées dans le livre d’Hessel

Mais ce n’est pas tout. «Indignez-vous! Oui! mais dans le sens inverse demandé par Hessel. Pourquoi la France tarde tant à récuser un modèle social dépassé par le monde actuel? L’indignation, si elle s’accroche à un passé à bout de souffle, devient indigne.» Il y a pire : «S’agit-il d’autre chose que d’une habile mise en scène de lui-même par un vieillard dont toutes les apparitions publiques révèlent l’immense plaisir narcissique d’avoir acquis le statut d’icône nationale?

Parvenir à un très grand âge dans un état physique et mental acceptable relève d’une loterie qui ne tient compte ni des mérites, ni des mauvaises actions de ceux que le destin choisit.» Sans parler du Proche-Orient bien sûr. Parce que Stéphane Hessel avoue que, aujourd’hui, sa «principale indignation concerne la Palestine, la bande de Gaza, la Cisjordanie», il se voit traîné dans la boue : «Il y a aussi chez Hessel cette obsession anti-israélienne qui fait songer à la définition donnée jadis de l’antisémite par Pierre Larousse: “Personne qui hait les juifs plus qu’il n’est raisonnable.”»

 

Rappelons qu’en octobre dernier, l’historien Pierre-André Taguieff, directeur de recherche au CNRS, avait paraphrasé un texte de Voltaire pour évoquer, à propos de la Palestine, la figure de Stéphane Hessel : «Quand un serpent venimeux est doté de bonne conscience, comme le nommé Hessel, il est compréhensible qu’on ait envie de lui écraser la tête.» Honte à tous ces propagateurs de haine !

 

L’indignation, à elle seule, avec sa petite colère sous le bras, ne renverse aucune montagne. Le discours de refus et de résistance peut s’avérer insuffisant, s’il reste dépourvu d’ambition d’à-venir et de projets aspirant à l’élévation de tous.

Mais les libéraux jugent Hessel «irresponsable» en ces termes: «Brandir le programme du Conseil national de la Résistance pour faire honte aux gouvernants d’aujourd’hui relève au mieux de l’idiotie historique, au pire de l’imposture.»

Nous y voilà ! Stéphane Hessel répond lui-même dans son livre : «Tout le socle des conquêtes sociales de la Résistance est remis en cause. Le pouvoir de l’argent, tellement combattu par la Résistance, n’a jamais été aussi grand, insolent, égoïste avec ses propres serviteurs jusque dans les plus hautes sphères de l’État.» Par ces mots et tous les autres, le vieil homme montre à ceux qui n’en ont pas l’habitude la volonté de rendre possible ce qui est souhaitable – et résolument tourner le dos à tous ceux qui prônent l’indifférence et le renoncement. Alors merci à lui.

Le blog de Jean-Emmanuel Ducoin : http://larouetournehuma.blogspot.com/

Jean-Emmanuel Ducoin

Repost 0
Published by Martine Frappin - dans Les Droits de l'Homme
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 21:47

Message de M Portelli

 

Ce soir, j'ai l'impression, en vous proposant d'aller cliquer sur le lien ci-dessous, de faire une action grave, importante, de celles qui vous restent en mémoire, qui font battre le coeur un peu plus vite, qui vous submergent d'émotion. J'espère que vous serez nombreux à revivre ce moment unique en envoyant ce message à tous ceux que vous connaissez, jeunes ou vieux, politisés ou non, citoyennes et citoyens ou non, car nous sommes tous concernés. 
 

Il s'agit d'une courte intervention - vous verrez comme le temps passe vite en l'écoutant - d'un Français que je salue bien bas car il  n'hésite pas à prendre des risques pour lui-même, pour sa carrière, en s'adressant à vous. Il est magistrat, vice-président du Tribunal de Paris. C'est un homme de devoir. Je vous en prie, écoutez-le, voyez son calme, la gravité de son visage et sa détermination. 

Je vous admire, Monsieur Portelli. Et vous, mes amis, mes correspondants, je vous laisse écouter, regarder... cliquez, s'il vous plaît :

 

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14908&rech=25986

 

Qu’il est réconfortant ce premier tollé contre les derniers projets du pouvoir!

Premier, puisqu’il faudra nécessairement que nos voix se fassent entendre plus fortement encore pour défendre les valeurs de la République, le 4 septembre prochain.

Mais quelle naïveté chez ceux qui y voient un “dérapage”, une “outrance”, une pure opération électoraliste, une manoeuvre de diversion destinée à conquérir des voix du Front National.

 

À croire qu’ils n’ont jamais vraiment lu ni écouté les discours nous sommes pourtant abreuvés depuis quelques années. Aucune des mesures qui nous font frémir ou nous soulèvent le coeur n’est le fait des circonstances. Il n’y a ni exagération ni infléchissement, ni même durcissement d’une ligne politique.

 

Nous sommes dans le droit fil de l’idéologie sarkozyste dont beaucoup s’obstinent encore à nier l’existence et dont l’actuel président de la République n’est jamais que le principal, mais provisoire porte-parole.

 

Nous assistons à l’une de ses dernières et inévitables évolutions: la confusion, dans une France qui glisse lentement vers la droite, entre cette droite-extrême qu’est le sarkozysme et l’extrême-droite classique.

Dans le dernier programme en vente à ce jour (car le catalogue varie de jour en jour) nous trouvons donc

 

- la déchéance de leur nationalité française de certains Français “d’origine étrangère” qui auraient volontairement porté atteinte à la vie d’un membre des forces de l’ordre (première version présidentielle) ou (seconde version ministérielle) contre les coupables de polygamie, d’excision, d’appel au travail illégal , voire d’actes de délinquance grave (sic)

 

-la fin de l’acquisition automatique de la nationalité française au moment de la majorité pour des mineurs étrangers s’ils ont commis des actes de délinquance

 

- la dénonciation explicite de l’immigration comme facteur de délinquance

 

- des mesures censées mettre fin au “comportement” de “certains parmi les gens du voyage et les Roms”, dont “la reconduite quasi immédiate des Roms qui auraient commis des atteintes à l’ordre public ou à des fraudes en direction de la Roumanie et de la Bulgarie” et des expulsions des campements illégaux.

 

- des peines de prison pour les parents de mineurs délinquants en cas de défaillance caractérisée (deux ans d’après l’honorable parlementaire, Eric Ciotti, qui dit mieux?)

 

- l’extension du système des peines planchers en cas de violence - une peine de 30 ans de réclusion pour les auteurs de crime contre un représentant des forces de l’ordre...

 

la suite sur http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=14908&rech=25986

Repost 0
Published by Martine Frappin - dans Les Droits de l'Homme
commenter cet article